Où vivre quand, chez soi, on n’y parvient plus ? Des maisons de repos aux… « maisons pirates » !

À découvrir dans cette analyse

Lorsque les difficultés familiales, financières ou médicales ne permettent plus de rester chez soi, il existe des structures d’accueil, notamment pour personnes âgées. Elles prennent différentes formes, de la traditionnelle à la plus alternative, de la publique à la commerciale, de l’agréée à la non-agréée. Penchons-nous, ici, sur les structures d’hébergement non-agréées (SHNA), appelées souvent « maisons pirates » qui semblent se multiplier en Belgique. Comment se situer face aux SHNA servant l’utilité publique mais à risque de nombreuses dérives ?

Questions pour lancer et/ou prolonger la réflexion

  • Comment garantir des lieux de vie dignes aux personnes qui rentrent difficilement dans les cases actuelles ?
  • Quelles sont les formes actuelles du secteur résidentiel pour les personnes en difficultés prolongées ?
  • Le nombre de personnes âgées touchées par des incapacités augmente, comment assurer les structures adéquates et suffisantes ?

Thèmes

  • Habitat
  • Maltraitance
  • Vulnérabilité

Auteure

  • Laura Solar

Télécharger le document

Où vivre quand, chez soi, on n’y parvient plus ? Des maisons de repos aux… « maisons pirates » !