Confinement et solitude numérique : La double peine pour certains seniors ?

À découvrir dans cette analyse

En 2019, la proportion de belges n’ayant jamais utilisé internet est de 8,6%. Sur ces personnes touchées par la fracture numérique, on retrouve nettement plus de seniors, de femmes, de personnes avec un niveau d’éducation faible et de personnes ayant du mal à joindre les deux bouts. Cette fracture n’est pas nouvelle et tend à diminuer en Belgique. (SPF Economie, 2019) Mais que se passe-t‘il quand ces personnes « jamais connectées » se retrouvent confinées et que le numérique devient pratiquement incontournable ? Alors que le confinement a exacerbé la dépendance aux outils numériques, comment les plus âgés déconnectés s’en sortent ?

Questions pour lancer et/ou prolonger la réflexion

  • Quelles difficultés (et quelles libertés) a-t ’on lorsque l’on est habitué à être loin des technologies de communication (ordinateur, smartphone,..) ?
  • Le confinement a-t ’il rendu la vie plus difficile aux personnes qui n’ont jamais été connectées ?
  • Faut-il lutter pour que ceux qui ne désirent pas utiliser le numérique puissent accéder aux mêmes services ?

Thèmes

  • Fracture numérique
  • Isolement social
  • Confinement

Auteure

  • Laura Solar

Télécharger le document

Confinement et solitude numérique : La double peine pour certains seniors ?