9.000 signatures contre le projet Batopin

Le 21 décembre 2021, lors d'une marche symbolique organisée par Financité, les 9.000 signatures contre le projet Batopin ont été remises au ministre de l’Economie et du Travail.
Le parcours de la marche était agrémenté d'arrêts face aux sièges des grandes banques ayant initié le projet : KBC, Belfius, ING et BNP Paribas Fortis.

 

16/12/21

En juin dernier, Financité a lancé une pétition dans le cadre de sa campagne « Soyons cash » pour s’opposer à la réduction drastique du nombre de distributeurs de billets prévue par Batopin, le projet des banques Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC. Plus de 9 000 personnes ont signé la pétition pour s’opposer à ce projet initié par les 4 grandes banques sans aucune consultation citoyenne.

Durant l’été, nous avons eu l'espoir d'une nette amélioration de ses projets car Batopin s’était engagée à revoir ses plans pour le mois de septembre. Cependant, les deux seules améliorations annoncées à la rentrée concernent le nombre de points cash et les communes qui ne vont pas être desservies. Les premiers plans prévoyaient 29 communes non desservies. Ils ont quelque peu évolué puisque ce serait aujourd'hui 11 communes qui resteraient sans distributeurs. Pareil pour les points cash où 24 points cash supplémentaires sont aussi annoncés. La distance à parcourir pour accéder à un distributeur, elle, n'a pas changé dans la nouvelle mouture du plan : la distance de 5 km à vol d'oiseau du domicile pour 95% des citoyen·ne·s belges est toujours maintenue. Cette distance est inacceptable quand on sait qu’actuellement 60 % des citoyen·ne·s ont accès à un distributeur à moins d’un kilomètre de leur domicile. Batopin ne tient d’ailleurs toujours pas ses promesses en provinces de Namur et du Luxembourg, insuffisamment desservies.

Alors que de nombreux·euses député·e·s et ministres ont montré leurs inquiétudes et qu'une proposition de résolution a été déposée, le projet de Batopin est toujours bien en marche au mépris des préoccupations de certain·e·s décideur·euse·s politiques et des citoyen·ne·s.

Co-signataires : Âgo ASBL, CSC des Séniors de Bruxelles, Énéo, La Fédération des Services Sociaux, S-Plus vzw, TSE-CSC.

Campagne Soyons cash