Philippe, volontaire énéoSport

Philippe, un volontaire à pied d’œuvre

Philippe Hermant est animateur-encadrant dans le cercle énéoSport de Fosses-la-Ville.

Ce volontariat lui ouvre des horizons, lui permet d’élargir ses contacts sociaux et d’entretenir sa santé en pratiquant un sport adapté à son âge.

Venez découvrir son témoignage !

Mon volontariat, mes motivations

Philippe, pourriez-vous nous expliquer autant votre arrivée chez énéoSport et surtout, ce qui vous invite à vous investir avec eux ?

 J'ai d’abord connu Énéo via les excursions que j'ai vues dans le journal En Marche de la Mutualité chrétienne, il y a environ 4 ans. 

 De fil en aiguille, j’ai voulu reprendre un peu de sport et surtout m’enrichir d’un nouvel environnement social. J’ai dès lors suivi le groupe de marche de Robert Detilleux qui m’a un jour demandé de le seconder dans l’encadrement de cette activité.

 Actuellement, je guide les marches (mais pas les marches nordiques) et je suis administrateur de la page Facebook du groupe local et sportif de Fosses-la-Ville. Ces deux investissement, aussi différents soient-ils, remplissent bien mon temps.

 Pour les marches, je suis en quête continue de nouveaux parcours à partager avec les marcheurs. Et la page Facebook doit être suivie et consultée régulièrement.

Le mouvement

Vous nous parlez des excursions, des marches de Fosses-la-Ville, de leur page Facebook… Envisagez-vous de découvrir d’autres activités organisées par le mouvement ?

 C’est déjà fait et c’est toujours en mouvement !

 J'ai participé à d'autres activités telles que l’atelier d’anglais à Philippeville, à des journées découvertes sportives organisées par énéoSport Province de Namur, pratiqué le Taï Chi avec le cercle d’Auvelais, j’ai voyagé autant avec des séjours organisés par la régionale de Namur que de Dinant ou encore de Philippeville ... et je n’hésite pas à suivre différentes formations proposées par Énéo ou énéoSport.

Eh bien, on peut dire que vous connaissez et exploitez tous les filons de notre mouvement. Bravo et merci !
Et dès lors, il y aurait-il quelque chose en particulier qui serait capable de nuire à ce volontariat ?

 La détérioration de la bonne ambiance du groupe de marcheurs et évidemment mon état de santé pourraient en effet me faire arrêter mes occupations.

Pour finir cet entretien, auriez-vous une petite anecdote à nous raconter ?

 Un phrase qui m’a été adressée : " Tu devrais rentrer dans le comité il manque des JEUNES". 

… et un seul mot pour résumer cela ?

Fraternité