Crème pour les mains maison

    Les précautions d'usage recommandées en cette période mettent nos mains à rude épreuve.

    Le lavage fréquent des mains au savon fait que la peau se dessèche et devient rugueuse. Comment éviter cette sécheresse et pour les cas les plus graves, les gerçures ? Comment rendre notre peau à nouveau douce ?

    Nous vous invitons à découvrir quelques conseils et recettes de crèmes hydratantes ou réparatrice à base végétale, très simples à préparer soi-même.

    Portez-vous bien !

    Gigi


    Des ingrédients naturels pour des crèmes cosmétiques à faire soi-même

    Il est important d’être vigilant aux ingrédients de crèmes commercialisées. En effet, il arrive que des crèmes hydratantes soient présentées comme étant naturelles ou écologiques, mais qu'en réalité, elles ne le soient pas forcément (c'est du greenwashing !).

    Parmi la liste des ingrédients repris sur l'étiquette de ces crèmes ordinaires, nous retrouvons des produits assez inquiétants car allergéniques et/ou réalisées à base de produits pétroliers et cancérigènes !

    Pour préparer soi-même des produits naturels, quels composants pouvons-nous utiliser ?

    • Le miel et la cire d’abeille : pour protéger et nourrir la peau.
    • L’huile d’amande douce : pour adoucir et tonifier.
    • La glycérine végétale : pour réparer, lubrifier et assouplir.
    • L’huile de ricin, d’argan, d’abricot, d’olive, de jojoba, d’amande douce ou d’avocat : pour hydrater, nourrir et prévenir le vieillissement (Attention : l’huile d’olive est excellente pour la peau mais elle peut la noircir légèrement).
    • Le beurre de karité : pour régénérer et protéger du froid.
    • Le jus de citron : pour revitaliser la surface de la peau et réguler le PH.
    • L’huile de coco : pour régénérer, hydrater et lisser l’épiderme.
    • L’aloé vera : pour assouplir, nourrir, hydrater et régénérer.
    • Les huiles essentielles : lavande vraie, niaouli, petit-grain bigarade, palmarosa, géranium rosat, carotte. On évitera les HE d’agrumes (citron, lime, bergamote, mandarine rouge ou verte, pamplemousse et orange douce ou amère) qui sont photosensibilisantes au soleil. 
    • Les hydrolats : fleur d’oranger, camomille allemande, rose, hélichryse, lavande, lemongrass.
    • Les macérats huileux : calendula, aloé vera, figuier de barbarie, millepertuis.

    Mise en garde

    Les huiles essentielles (HE) sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans.

    Les HE peuvent être allergisantes : une goutte sur l’intérieur du bras vous alertera en cas d’allergie. Les personnes asthmatiques ou épileptiques ne les utiliseront que sur avis médical.

    Porter toute son attention à la qualité des huiles essentielles qu’on utilise est primordial.
    Sur l’étiquette, vous devez lire les mentions : "huile essentielle" (et non "à base de…") - "100% pure et naturelle" - les abréviations HEBBD (huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie), HEPCT (huile essentielle pure certifiée totale) ou HECT (huile essentielle chémotypée).

    Stockage

    Rangez votre pot ou votre flacon de crème à l’abri de la lumière et de la chaleur, les huiles essentielles leur garantit une conservation naturelle jusqu’à 6 mois.

    Utilisation

    En prélever une noisette avec une spatule et appliquer en massant circulairement. Si la peau est très abîmée, appliquer une généreuse couche de crème, passer des gants en coton et garder toute la nuit.


    Fiches recettes :