Non au black légalisé

50nuances 654500 euros défiscalisés : la plate-forme « 50 nuances de black » refuse le passage en force de Maggie De Block dans ce dossier.

L’ensemble du secteur Non Marchand (employeurs, syndicats, mutualités, ONG, etc.) francophone a répété depuis des mois son opposition au projet de loi de la Ministre De Block visant à légaliser le salaire noir, dans le cadre des contrats associatifs, des conventions entre citoyens et via l’économie collaborative. Et pourtant, elle décide de passer en force dans ce dossier restant sourde aux avis négatifs des instances sectorielles du Non Marchand et aux arguments des entités fédérées francophones.

Malgré cette opposition générale d’une plate-forme qui n’a jamais été aussi grande et les réactions des entités fédérées (notamment blocage par la COCOF), le gouvernement MR-NVA annonce son intention d’imposer le vote au parlement dans les tout prochains jours, généralisant à l’ensemble du Non Marchand un projet initié par le seul secteur sportif flamand. Mêmes les indépendants sont furieux sur la mesure ! Une pétition rassemble déjà plus de 5000 signatures !

Début mai, lors d’une action menée devant le siège du MR, ce parti nous a invité à transmettre à la ministre nos remarques et qu’elle allait en tenir compte. Pourtant, c’est le contraire qui se dessine ! En prévision du comité de concertation, la Communauté FWB et la COCOF ont rappelé nos remarques à la ministre De Block. Celle-ci a toutefois décidé de ne pas les écouter et d’avancer. De plus, ce projet avance vers un définancement de la Sécurité sociale et met en difficulté la solidarité instituée dans notre état.

La plateforme « Carton rouge pour le black » reste mobilisée et le combat continue. Au sein de ce gouvernement fédéral, des représentants des francophones vont-ils enfin relayer l’intérêt des francophones dans ce dossier ?

Pour retrouver tous les membres de cette plate-forme, rendez-vous sur www.50nuancesdeblack.be.

signataires statut semi agoral