Résidents en maisons de repos, des citoyens de seconde zone ?

Analyse 2015

A découvrir dans cette analyse

Pour Énéo, au?delà des interrogations pratiques de l’accessibilité au vote, se pose également la question de la place des personnes âgées dans la vie citoyenne, qui relève presque d’un « combat à mener ». Alors que la question de la dépendance et des personnes âgées est devenue un véritable débat de société, les personnes âgées participent peu aux discussions sur des questions qui, pourtant, les concernent au plus haut point !

Questions pour lancer et/ou prolonger la réflexion

  • Quels sont les éléments qui permettraient à un individu d’aborder la vieillesse et les pertes qui en découlent en restant acteur de son propre devenir ?
  • En préparant l’individu à son avancée en âge et à l’éventualité de son entrée en maison de repos, pourrait-on aider les personnes à se concentrer sur l’acceptation et la célébration du changement ?
  • Comment, dans un contexte complexe, conscientiser les résidents en institution à l’importance de conserver un droit et un devoir de parole citoyenne ?
  • Comment réussir son entrée en maison de repos ?
  • Être en vie, c’est avoir envie. Vieillir... Un projet de vie ? Que désirons-nous pour notre grand-âge ?

Thèmes

  • Personnes âgées
  • Maisons de repos
  • Participation citoyenne

Auteure

  • Sylvie Martens

Télécharger l'analyse

pdfLes résidents en maisons de repos, des citoyens de seconde zone?  (11 829 signes)