Numérisation 2

La numérisation

Dans une société confrontée au "digital par défaut", la numérisation est apparue comme un thème émergent dans presque chaque régionale du mouvement. Formation aux fake news, ateliers numériques pour s'approprier les appareils, journée thématique sur les applications bancaires... Les sujets ne manquent pas pour informer et accompagner les aînés dans cette transition. 

Pourquoi aborder la question du numérique dans un mouvement d'aînés ?

L’exclusion numérique est une problématique fondamentale pour Énéo. Que ce soit comme réflexion en éducation permanente, ou dans l’accompagnement des ainés dans les méandres de la technologie, nous essayons de répondre depuis plusieurs années à l’énorme défi que représente la fracture numérique chez les ainés.

Depuis 20 ans en Belgique, et ailleurs en Europe, on assiste à la numérisation croissante des services essentiels qu’ils soient publics (e-administration, e-gouvernement), d’intérêt général (e-health, e-mobilité) ou privés (e-banking). Le “Digital par défaut”, consacré dans les textes européens (Stratégie numérique pour l’Europe), signifie que tout service soit conçu, à la base, en format numérique. Par la force des choses, l’année 2020 nous a propulsés plus avant encore dans l’ère du virtuel. Nous avons tous été plongés dans une contrée qui ne nous est pas forcément familière, celle des clics, du surf, des réglages de microphones, des coupures de connexion…nous avons dû apprendre une nouvelle langue, ou du moins essayer d’en comprendre des bribes.

Aujourd’hui, nous sommes invités à tout faire, tout penser en virtuel. Et demain ? Que restera-t-il ? Avons-nous basculé malgré nous dans une autre dimension ? La situation actuelle en tout cas, aura le mérite de donner l’impulsion à prendre ce problème à bras le corps à Énéo. Car la question de la fracture numérique se pose avec plus d’acuité pour les ainés. Il est primordial de prendre toute la mesure de cet enjeu et d’anticiper, de former, d’accompagner les ainés dans la voie sur laquelle nos sociétés se sont engagées.

Si l’outil numérique peut permettre de briser l’isolement, d’apporter une certaine convivialité, d’accéder très rapidement au savoir et à toute une série de services, il a les défauts de ses qualités… dans la mesure où il place l’être humain dans une forme de dictature du numérique où il devient difficile de se déconnecter. Si le savoir est en accès rapide et souvent gratuit, reste que la quantité d’informations produites et partagées a de quoi donner le tournis et embuer franchement les consciences. Les phénomènes de « fake news » ne font qu’augmenter depuis ces dix dernières années. Et l’utilisation massive des réseaux sociaux entraine son lot d’effets négatifs : désinformation, servitude, agressivité de la communication, filtre des informations lié aux algorithmes, intrusion dans la vie privée, dépendance, consommation énergétique… Ce phénomène laisse également sur le côté celles et ceux  qui ne peuvent ou ne savent pas se servir des outils numériques pour des raisons liées à des difficultés d’accès au matériel, de coût de celui-ci ou par manque de compétences nécessaires. 

Nous ne pouvons passer à côté de ce défi afin d’utiliser tout le potentiel que nous offre le numérique tout en évitant les écueils.

Nous insistons aussi sur l’absolue nécessité de rester prudents et d’inclure tous les publics dans la réflexion, en amont, en cours et en aval de l’élaboration de projets numériques. Au-delà de ça, il est important de se poser la question suivante : quelle société voulons-nous pour demain ? Car si le citoyen de demain, pour pouvoir être reconnu, écouté et légitime, doit être équipé et connecté, on exclura davantage encore des groupes de personnes. Si demain le monde du virtuel devient la norme, quelle image notre société accordera-t-elle aux ainés qui, déjà doivent lutter pour faire reconnaitre leur place et renverser les stéréotypes dont ils sont souvent victimes ?

On le voit, le numérique soulève des enjeux démocratiques, politiques et éthiques de taille. Énéo a un rôle à jouer et une voix à faire entendre sur toutes ces questions, pour accompagner les ainés dans cette transition, mais aussi pour qu’ils soient partie prenante de la société de demain, que nous n’espérons pas uniquement numérique. Préservons des bulles de temps long, réel, humain. Car la rencontre, la présence, les silences de tous ces moments où l’on ne fait rien, sont autant de moments de repos, de calme et de créativité qui sont nécessaires à la maturation des idées, des projets, de la réflexion, à la prise de conscience. Ces espaces déconnectés sont autant nécessaires au développement de la citoyenneté, parce que c’est eux qui permettent de traiter, d’analyser les flux d’informations auxquels nous sommes soumis en permanence.

La thématique circule dans le mouvement !

Dossier thématique, ateliers, conférences, formations...
Un aperçu des différentes initiatives proposées par les régionales :
  • La régionale du Brabant wallon dispose de plusieurs cyber-clubs (cours d'informatique) et proposer un service d'assistants numériques dans sa région. Cette année, la régionale organise un "matin malin" sur la thématique des applications bancaires numériques. Vous pouvez aussi retrouver un  dossier thématique sur le numérique dans le dernier Énéo Info du BW (magazine n°38, page 6).

    Lire le dossier

  • La régionale de Verviers met en place un cycle de formation gratuit : "Smartphone & tablette" pour vous aider dans la gestion de ces appareils :

    Plus d'infos 

  • La régionale de Liège consacre un article dans son dernier magazine (p.5) sur le décodage. En février 2022, une rencontre sur le thème des fake news est proposée. La régionale a aussi référencé tous les espaces de formations accessibles au séniors en province de Liège et une aide informatique a distance a également été mise en place via le formulaire "SOS ORDI". Le groupe de travail "Cyber énéo Liège", très actif dans la région, travaille à la mise en place d'un réseau d'assistants numériques et à la création d'un "Label Énéo" qui permettra aux membres de se procurer du matériel numérique en toute confiance.  :

    Rencontre : tous des pros de l'info !

    SOS ORDI : assistance à distance !

    Référencement des espaces de formations
    La brochure des espaces Cyber Seniors à Liège

  • La régionale Province de Namur publie dans son magazine un écho des animations "Tous des pros de l'infos ?" qui se sont déroulées fin 2021. Que retiennent-ils de ces animations ? L'information est-elle fiable ? Quelle est sa nature ? Quelles sont les réactions ? 

    Rendez-vous dans le dernier Énéo Info, p.6

  • Dans les régionales du Hainaut Picardie  vous pouvez suivre des ateliers d'informatique sur les ordinateurs et les tablettes. Vous trouverez également un cyber-café dans la régionale mouscronnoise. En octobre 2021, le Hainaut Picardie organisaient la "semaine du numérique", avec comme intervenant Olivier Bogaert (policier spécialisé au sein de la Computer Crime Unit) pour une conférence « Le web sans risque » qui a rassemblé 60 volontaires.
  • La régionale de Dinant met en place des permanences numériques tous les mois ! Plus d'infos dans le dernier magazine de Dinant-Philippeville (P.5) :

    Lire l'article

  • Une rendez-vous thématique sur les applications bancaires sera organisé le 31 mai prochain pour les volontaires (toutes régionales confondues).