Visite des Rois mages d’Énéo aux partis politiques

    Pour la neuvième année consécutive, Énéo, mouvement social des aînés organise, ce 6 janvier 2014, sa traditionnelle action « Rois mages ».

    En 2013, vu le contexte politique, les Rois mages avaient décidé de rencontrer les Ministres des Affaires sociales, des Pensions et de l’Egalité des chances.

    Cette année, en vue des élections, les Rois mages d’Énéo rendront visite aux Présidents de partis et leur exposeront les priorités dégagées par les aînés pour les prochaines législatures.

    Comme média et relais auprès des citoyens de l’action de la société civile, vous êtes cordialement invités à nous rejoindre lors de ces rencontres :

    Mir’Age, beaux Rat’Ages ?

      9h30 : PS - Bd de l’Empereur 13 - 1000 Bruxelles
    11h45 : Ecolo - Espace Kegeljan - Avenue de Marlagne 52 - 5000 Namur avec Emily Hoyos
    13h00 : MR - Bureau de Willy Borsus - Square Arthur Masson, 6 - 5012 Namur
    16h00 : CdH - Rue des Deux Églises 41 - 1000 Bruxelles avec Benoit Lutgen

    Énéo, le plus grand mouvement social francophone des aînés, ne pouvait qu’envisager 2014 avec sérieux, quelques inquiétudes et une volonté d’adresser un message fort aux candidats aux différents niveaux de pouvoirs ouverts lors de ce qu’on appelle les Grandes Élections.

    Sérieux parce que de nombreux groupes de travail, commissions sociales, régionales, fédérales et notre Assemblée générale ont réfléchi aux enjeux européens, fédéraux, communautaires et régionaux qui conditionneront la vie des aînés demain.

    Inquiétudes vu les énormes transferts de compétences décidés dans les matières sociales qui touchent de près le quotidien des aînés et de leurs familles. Occasion certes d’une plus grande cohérence et d’une meilleure adéquation aux besoins, ces transferts ne peuvent engendrer complexité, incohérences ou interruption des services aux personnes.

    Inquiétudes encore quand on lit l’avalanche de messages annonçant la fin de notre sécurité sociale actuelle et la fragilisation des pensions.  Cette pensée unique, centrée sur la solution  passant par plus de privatisation et le renforcement des pensions complémentaires du 2° pilier, risque d’aggraver les inégalités et d’emmener nombre d’ainés vers la pauvreté.

    D’où un message fort des aînés, qui représenteront d’ici peu près d’un tiers de la population, pour plus de solidarité, plus de cohérence et une politique coordonnée relevant les défis de l’allongement de la vie.

    Le titre de notre mémorandum est « Mir’Age, beaux Rat’Ages ? » rappelant ici que 2014 sera l’occasion (ou pas) de repenser la politique des aînés dans le cadre du transfert des compétences et de la réforme des pensions et qu’il ne faut pas que cela soit un ratage complet !

    Parce que la situation des aînés et les solutions aux problèmes rencontrés sont identiques au Nord et au Sud du pays, même si certaines réponses doivent être données par des instances différentes, certaines de ces  recommandations ont aussi fait l’objet d’un consensus avec nos homologues néerlandophones d’OKRA. 

    A consulter :

    pdfMémorandum Énéo 2014

    pdfRevendications Europe 2014