Opération Rois mages 2015

    Énéo, mouvement social des aînés, regroupe plus de 40.000 seniors (50 ans et plus) et organise traditionnellement depuis 2006, en début d’année, une rencontre avec les décideurs politiques à l’occasion des Rois mages. Cette action médiatisée vise à mettre en évidence certaines problématiques rencontrées par les aînés dans notre société.

    Précédemment les Rois mages rendaient déjà visite aux Présidents des partis. En 2013, vu le contexte politique, ils avaient décidé de rencontrer les Ministres des Affaires sociales, des Pensions et de l’Egalité des chances. En 2014, en vue des élections, ils ont repris contacts avec les présidents de partis.

    Ce 6 janvier 2015, nous avons rencontré les chefs des gouvernements fédéral, bruxellois et wallon :

    • Le Ministre des pensions M. Bacquelaine, à 10h - Rue des Petits Carmes 15 à 1000 Bruxelles.
    • Le Ministre-Président bruxellois, Rudi Vervoort, à 11h - Rue Ducale, 7-9 à 1000 Bruxelles.
    • Le Chef de cabinet du Ministre-Président wallon, Paul Magnette, à 15h30 à l’Élysette - Rue Mazy, 25-27 à 5100 Namur.

     Qu'en retenir ?

    Le thème de ces rencontres était :  « Des mires pour la concertation »

     Énéo, le plus grand mouvement social francophone des aînés, ne pouvait qu’envisager offrir des mires pour les concertations au moment où la mise en place réelle des transferts de compétences exige échanges, précision et exhaustivité.

    Certes quand on évoque les Rois mages, il est de tradition d’offrir de la myrrhe, une gomme-résine aromatique amère utilisée en parfumerie (où elle accroît la sensualité des notes de rose) et en pharmacopée (dans le traitement des ulcères de la bouche). Mais, malgré l’austérité annoncée, notre mouvement ne se veut pas caustique.

    On aurait aussi pu jongler avec les synonymes Myre (un lieu-dit dans le Jämtland, en Suède) ou Mir, signifiant en russe « paix », « monde », ou communauté paysanne sous le régime tsariste… mais nous ne souhaitions pas être sarcastique.

    Nos Rois mages se sont donc tournés vers les mires qui, en optique, permettent de quantifier des aberrations :

    • Sur un caméscope, pour éviter trop d'images floues lors d'un zoom.
    • En topographie, pour mesurer des distances.
    • En géodésie, pour effectuer des visées et déterminer les positions par triangulation.
    • En télévision, pour régler les téléviseurs ou combler l'absence de programmes.

     

    Messages et réactions de nos interlocuteurs

    Le message principal vers les 3 chefs de gouvernements fédééral, bruxellois et wallon s’est focalisé sur :

    • la place des aînés dans le dialogue social,
    • la nécessité de créer une Commission interministérielle mixte permanente sur l’accompagnement à domicile.
    Sur ces 2 points nos trois interlocuteurs ont affirmé leur intention de trouver des solutions (au fédéral via le comité d’experts à créer auprès du Conseil National des Pensions, à Bruxelles via une circulaire sur les CCCA et un conseil d’avis régional et en Wallonie dans le cadre de la refonte des organes d’avis.

    Nous en avons profité également pour revenir sur des points d’actualité en phase avec notre mémorandum tels que :

    • Pour le fédéral : les mesures restrictives sur les accompagnements des fins de carrières, le devenir de l’enveloppe bien-être, la non indexation des frais forfaitaires pour allocataires sociaux, l’impact des mesures allocation d’insertion sur la solidarité intergénérationnelle, …
    • Pour les entités fédérées: les questions du logement, des quotas d’heures Aides familiales, du devenir des titres services, du soutien aux centres de coordination, des points APE/ACS, de la mobilité des séniors, la fracture numérique,…

    Au Fédéral nous retiendrons de l’échange que le ministre des Pensions portera notre revendication d’utilisation de l’enveloppe Bien être en matière de pensions sur les pensions les plus anciennes (qui sont souvent  les plus basses) et qu’il assure que la non indexation des abattements fiscaux pour les allocataires sociaux ne portera que sur cet exercice fiscal en relation avec le saut d’index.

    A Bruxelles, le Ministre Président s’est dit intéressé à encourager la mise en place d’un support unique des trois tarifs mobilité pour seniors via la carte MOBIB et à soutenir la promotion de l’habitat alternatif pour les ainés.

    En Wallonie, notre demande de soutien renforcé pour les  centres de coordination d’aide et de soins ainsi que le recours au support unique en matière de tarif mobilité pour seniors ont été retenus comme points d’actions prioritaires.