Une fausse bonne idée à 6000 euros par an

eneo focus

À découvrir dans cette analyse

Depuis le mois d’octobre, le gouvernement cherche à faire passer une loi sur le « travail volontaire », appelé statut semi-agoral. Ce statut pousse plus loin la tendance à l’ubérisation de notre société en proposant à des travailleurs du secteur social de faire du volontariat rémunéré (plafonné à 6000 euros par an) et dépourvu de toute cotisation sociale. Nous revenons sur le projet de loi dans cette analyse et donnons notre point de vue sur la question.

Questions pour lancer et/ou prolonger la réflexion

  • L’ubérisation de la société est-elle un phénomène souhaitable ?
  • Travailleur associatif, un métier en voie de précarisation ?
  • Faut-il rémunérer le volontariat ?

Thèmes

  • Gouvernement
  • Protection sociale
  • Travail
  • Volontariat

Auteur

  • Philippe Andrianne

Télécharger l'analyse

pdfUne fausse bonne idée à 6000 euros par an (11.554 signes)